Web Journal

s’impliquer, résister, s’engager, rendre compte, se remettre en question...

Etre à l'écoute des besoins de la population

Nous avons réintégré le Palais fédéral et la déferlante de plexiglas dans toutes les salles permet de siéger en respectant un plan de protection Covid-compatible.

La salle du Conseil des Etats comme celle du National prennent des allures de centrales téléphoniques! En fait, ce n’est pas si mal d’être opératrice ou opérateur de la Centrale fédérale, car cela nous rappelle la nécessité d’être à l’écoute... des besoins de la population, des arguments de nos collègues, des prises de position du Conseil fédéral et ensuite de prendre nos décisions en toute connaissance de cause !

Un des dossiers centraux de la session est incontestablement la loi Covid-19 (accessible sur le site de la Confédération sous le No 20.058) qui permet de prolonger des mesures d’exception jusqu’en décembre 2021. Dans le sillage du débat du Conseil national, nous avons consacré plusieurs heures ce jeudi au traitement de cet objet qui aborde aussi bien des questions sanitaires qu’économiques.

Sur le plan économique, cette loi précise, par exemple, que le Conseil fédéral peut prévoir le versement d’allocations pour perte de gains aux personnes qui doivent interrompre leur activité lucrative à cause des mesures prises pour surmonter l’épidémie. Le Conseil national a fort heureusement ajouté les personnes exerçant une activité indépendante. Malheureusement, le Conseil des Etats a, à une très courte majorité, refusé d’élargir le soutien prévu pour les personnes qui doivent interrompre leurs activités aux personnes qui doivent limiter de manière significative leur activité lucrative.

Cette divergence sera reprise au Conseil national avec, je le souhaite vivement, une issue plus favorable pour la situation vécue par bon nombre d’artisans en particulier. D’importantes dispositions sont également prises dans le cadre de l’assurance chômage, du soutien aux médias, des aides aux acteurs culturels et aux clubs sportifs, tandis qu’un article prévoit qu’en cas de nouvelles fermetures des frontières, le Conseil fédéral veillera à organiser au mieux la circulation des travailleurs frontaliers mais aussi des personnes ayant des liens particuliers dans la zone frontalière.

Cela évitera des situations familiales douloureuses, facilitera la situation des étudiant-e-s ou encore, comme l’a mentionné Charles Juillard, permettra aux agricultrices et agriculteurs sur la frontière de circuler librement.

Pour clore sur une touche légère, le Bureau du Conseil des Etats a adopté, le 21 août, des modifications à la directive concernant l’accès à la salle du Conseil des Etats. Les conditions d’une tenue convenable ont été précisées. Je cite: «Les hommes portent une tenue en adéquation avec le caractère officiel des lieux, mais au minimum une chemise, un veston et une cravate ou un nœud papillon... Les femmes portent une tenue en adéquation avec le caractère officiel des lieux».

Nous avons ainsi supprimé la mention formelle de l’interdiction des épaules nues pour les femmes, consigne qui avait valu en 2016 une remise à l’ordre à Liliane Maury Pasquier. Nos collègues les plus conservateurs auront le temps de s’habituer, car la prochaine session se déroulera en hiver !

Elisabeth Baume-Schneider

Parti socialiste jurassien

Commencer une conversation

+41 (0)79 504 20 47

Copyright

Copyright © 2020 Elisabeth Baume-Schneider - Tous droits réservés