Davantage de cohérence face aux disparités dans la politique de la petite enfance

Elisabeth Baume-Schneider, conseillère aux États
Eliane Fischer, Alliance Enfance

L’importance cruciale des premières années de la vie est reconnue. Le fait que l’offre dans les domaines de l’encouragement précoce et de l’accueil extrafamilial en Suisse ne soit
pas encore optimale est également incontesté. Une politique nationale de la petite enfance est nécessaire pour combler les lacunes et améliorer la qualité.

Le rapport du Conseil fédéral présenté dans ce numéro en réponse au postulat « Stratégie visant à renforcer l’encouragement précoce » (Conseil fédéral 2021) le montre clairement : depuis quelques années, les choses bougent dans le domaine de la petite enfance à tous les niveaux de l’État, dans de nombreux domaines politiques, à l’initiative de différents acteurs de la société civile et avec le soutien financier d’organismes privés et publics issus d’horizons divers. Néanmoins, une lecture critique de ce rapport met également en lumière le fait que ces efforts, aussi précieux et utiles soient-ils, ne suffisent pas pour atteindre une offre coordonnée.


Alliance Enfance considère le rapport du Conseil fédéral insatisfaisant sur certains points. Il dresse incontestablement un état des lieux documenté et intéressant de la politique de la petite enfance, souligne son importance et son potentiel et la définit pour la première fois comme étant transversale et constituant une composante spécifique de la politique de l’enfance et de la jeunesse. Les mesures proposées par le Conseil fédéral pour améliorer les données disponibles à ce sujet, pour encourager et faciliter l’accès aux offres de la petite enfance et pour renforcer la coordination entre les services fédéraux sont à saluer ; elles sont toutefois loin d’être suffisantes. Le rapport est une occasion manquée d’accorder à la petite enfance l’attention qu’elle mérite à l’échelon fédéral, et de proposer des mesures permettant à la politique de la petite enfance de franchir un pas décisif.